REDUIRES MES DECHETS

Réduire mes déchets

Ensemble réduire c’est agir !

Les bons gestes

smictom du giennois

LE COMPOSTAGE

COMPOSTAGE

LES 8 BONS GESTES POUR RÉDUIRE NOS DÉCHETS

1 – JE LIMITE LES EMBALLAGES

Y a-t-il plus de fromage blanc dans 8 pots de 125 grammes, ou dans un seul pot d’un kilo ?
C’est la même chose… Alors, si la quantité proposée est adaptée à votre consommation, il est préférable de choisir les produits à grands formats qui ont moins d’emballage. Autre avantage, un produit qui comporte moins d’emballage est souvent plus économique. En choisissant des produits avec moins d’emballage, on peut réduire ses déchets de 26 kg par personne et par an. Vous ferez également une économie de 512 € / an (pour un foyer de 4 personnes).

2 – J’ACHÈTE DES ÉCO-RECHARGES

Quand il n’y a plus de détergent dans le bidon, vous avez besoin de détergent ou d’un nouveau bidon ?
Utiliser les éco-recharges permet de diminuer la quantité d’emballages de 50 à 70 % par rapport aux produits classiques et d’économiser ainsi les matières premières nécessaires à la fabrication des emballages. En achetant des éco-recharges on peut réduire ses déchets de 1 kg par personne et par an.

3 – À LA COUPE / OU EN VRAC

Quand vous achetez du fromage préemballé, c’est pour manger le fromage ou l’emballage ?
Fromages et charcuteries à la coupe, fruits et légumes au détail, légumes secs, céréales, vis et clous en vrac. Il y a de nombreuses manières d’éviter les emballages superflus.
En plus de produire moins de déchets, les produits à la coupe ou en vrac sont le plus souvent moins coûteux pour le porte-monnaie.
En achetant des produits à la coupe ou en vrac on peut réduire ces déchets de 2 kg par personne et par an.

4 – JE N’UTILISE PAS DE PRODUITS À USAGE UNIQUE

Tout produit consomme de la matière et de l’énergie et devient un jour déchet.
En ce qui concerne les produits à usage unique, une fois leur durée de vie très courte terminée, ils se retrouvent rapidement dans les poubelles et la plupart de ces produits ne sont pas recyclables.De plus, un usage répété de ces produits à usage unique (lingettes ou piles par exemple) peut coûter bien plus cher que leur alternative durable.
Ainsi les lingettes de nettoyage ménager génèrent 3 à 6 fois plus de déchets que les produits traditionnels tout en contribuant à la pollution de l’air.

5 – J’ÉVITE LE GASPILLAGE

Chaque Français jette 7 kg d’aliments non consommés et encore emballés par an.
À ce chiffre, il convient d’ajouter les restes de repas, fruits et légumes abîmés, pain… Soit de l’ordre de 13 kg / habitant / an. Le gaspillage alimentaire représente ainsi près de 20 kg / habitant / an.

6 – JE LIMITE MES IMPRESSIONS

Les documents qui traînent des semaines à l’imprimante, était-il si important de les imprimer ?
L’utilisation du papier a non seulement un coût financier mais pèse aussi sur l’environnement. Imprimer recto-verso, utiliser le verso comme brouillon, n’imprimer que ce qui est nécessaire et privilégier l’envoi par mél. Quelques bons réflexes à prendre. En limitant ses impressions papier, on peut réduire ses déchets de 6 kg par personne et par an.

7 – AU LIEU DE JETER, JE DONNE OU JE VENDS

Aujourd’hui les produits d’occasion sont plus faciles à trouver avec la multiplication de vide-greniers, l’implantation d’enseignes spécialisées et l’essor d’Internet.
Alors pensez à ne pas jeter ce qui pourrait encore servir. Par exemple, vos vieux vêtements peuvent être donnés à des associations en faveur des personnes dans le besoin. Vos vieux appareils électro ménagers qui ne fonctionnent plus peuvent être déposés auprès des associations qui les réparent et les revendent ensuite (avec garantie) en parfait état de fonctionnement.

8 – JE FAIS DU COMPOST

Vos déchets de cuisine vous les préférez dans une poubelle ou comme engrais pour vos plantes ?
Le compostage domestique s’effectue très facilement à même le sol ou en bac. Composter ses déchets de cuisine et de jardin, c’est produire un amendement de qualité pour les sols tout en réduisant le transport de déchets, le recours à la mise en décharge et à l’incinération. En faisant du compost pour ses plantes, on peut réduire ses déchets de 40 kg par personne et par an. 
Plus d’informations VOIR CI-DESSOUS.

LE COMPOSTAGE

Le compostage est une dégradation ou une transformation des déchets dits « organiques » par un mélange d’air (oxygène), d’eau, et par l’action d’organismes ou micro organismes (champignons, bactéries, lombrics, coléoptères…).


COMMENT FAIRE ?


Temps de préparation :

Selon les apports, selon l’entretien, selon la saison… Autant de paramètres qui ne peuvent permettre de donner clairement la durée de maturation d’un bon compost… Cela peut prendre quelques mois voir une année complète.


Matériel :

Investir dans un composteur (en vente dans les magasins de bricolage, les jardineries, voir certaines grandes surfaces) est conseillé mais il faut savoir qu’un tel achat n’est pas forcément indispensable. En effet, on peut tout à fait envisager de fabriquer son propre composteur avec des palettes en bois ou du grillage…


Que déposer dans mon composteur ?

Difficile d’établir une liste précise mais voici quelques exemples d’apports possibles :

  • Épluchures, marc de café, fruits et légumes abîmés, coquilles d’œufs, pain…
  • Tonte de gazon, feuilles mortes, branchages, mauvaises herbes, pailles, terre usagée…
  • Cendres, essuie-tout, papier journal imprimé en noir…


Que dois-je éviter de mettre ?

Viandes, os, poissons, agrumes, plantes malades, graviers, cailloux, produits chimiques, mégots de cigarettes, charbon, excréments d’animaux domestiques carnivores…

Quelques conseils :

  • Mélanger les différentes matières, varier si possible les types de déchets
  • Aérer le compost en le remuant plus souvent possible afin de permettre le passage de l’air dans l’intégralité de votre mélange
  • Surveiller l’humidité du mélange et si nécessaire arroser
  • A contrario si votre compost est trop humide, laissez le sécher

Enfin, malgré les idées reçues, sachez qu’un compostage bien entretenu ne dégage aucune odeur nauséabonde…

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Je pose un autocollant STOP PUB sur ma boîte aux lettres pour réduire le nombre d’imprimés distribués (40 kg par famille en 1 an).
  • Je préfère consulter sur internet, électroniquement, les prospectus promotionnels. La plupart des grandes enseignes de distribution ont recours à cette méthode.
  • Je choisi les produits à faible impact sur l’environnement portant la marque d’un écolabel (NF environnement ou Ecolabel européen).

LES LIENS UTILES

ADEME
ademe.fr

ANTIGASPI
agriculture.gouv.fr/antigaspi

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT
fne.asso.fr

CITEO
citeo.com

Trier mes déchets

smictom_du_giennois

Trier c’est facile!
Choisissez la bonne couleur !

jours de collecte

Déchets ménagers,
collecte sélective

compost